Le Forum mondial des villes pour les droits de l’homme (WHRCF), qui célèbre cette année son 10e anniversaire, se tiendra sous le thème « L’avenir des villes pour les droits de l’homme » : Mémoires locales et partage global » du 7 au 10 octobre au centre de convention Kim Daejung à Gwangju.

 

 

※ Cet article a été publié à l’origine dans le numéro de septembre 2020 de Gwangju News.

Le 10e Forum sera encore enrichi par la présence de deux organisations : le HCDH des Nations unies et l’UNESCO, qui accueillent conjointement le forum pour la première fois.

Le 10e WHRCF accorde une attention particulière à l’organisation temporelle des villes des droits de l’homme, la réflexion sur l’histoire des droits de l’homme au niveau local étant et étant partagée au niveau mondial. Il évaluera le présent tout en planifiant l’avenir des villes des droits de l’homme – le tout dans le temps – comme un moyen efficace de renforcer la durabilité des villes des droits de l’homme. Par conséquent, ce sera un lieu de discussion sur la manière dont nous pouvons hériter et incorporer les mémoires historiques et les héritages du passé dans une future ville des droits de l’homme grâce à l’éducation aux droits de l’homme comme forme moderne de souvenir.

Lors des sessions plénières, les maires des villes des droits de l’homme discuteront des moyens d’élargir le mouvement des villes des droits de l’homme et partageront les politiques des droits de l’homme mises en œuvre par les gouvernements locaux pour atténuer la crise COVID-19, ainsi que pour parler des défis à venir. Outre les sessions thématiques, des tâches pratiques visant à promouvoir les droits de l’homme pour tous les citoyens, y compris les personnes âgées, les femmes, les handicapés et d’autres groupes minoritaires, des sessions de mise en réseau et des sessions spéciales seront organisées pour discuter et trouver des solutions aux problèmes des droits de l’homme et pour élargir et coopérer au sein du réseau Human Rights City. Il y aura également un atelier pour discuter de la gestion globale du Centre international de formation aux droits de l’homme de Gwangju et du cours d’apprentissage mixte sur les villes des droits de l’homme pour les gouvernements locaux de la région Asie-Pacifique. Les citoyens peuvent également participer aux événements spéciaux et aux événements parallèles tels que les groupes de discussion sur les droits de l’homme et le Dark Tour via VR (réalité virtuelle).

La cérémonie d’ouverture et les sessions plénières seront diffusées en streaming sur ZOOM et YouTube, et également sur SBS (le système de diffusion de Séoul) le lendemain. Comme les maires des villes du monde entier devraient participer, l’interprétation simultanée en coréen, anglais et allemand sera assurée par la plateforme de webinaire ZOOM. En particulier, la cérémonie d’ouverture présentera aux participants des technologies de pointe pour les réunions en utilisant des hologrammes qui connectent en temps réel les orateurs étrangers et la voix synthétisée par l’IA.

Les réunions hybrides, combinant les réunions en face à face avec la vidéoconférence, représentent 80 % de l’ensemble des sessions. Les intervenants peuvent participer à des présentations et à des séances de questions-réponses via ZOOM, ce qui permet de réduire le temps et la charge de travail par rapport aux précédentes séances de forum sur place. Pour la session du forum, des orateurs ont été invités dans différents domaines. Les participants peuvent prendre part aux réunions via ZOOM ou YouTube streaming sans avoir besoin d’être sur place. « 120 ans du voyage démocratique coréen », un événement conjoint, sera ouvert aux participants par le biais d’une visite de RV en ligne. Le « Gwangju Dark Tour » sera produit et doté d’un contenu vidéo pour tous.

En raison de la pandémie, de nombreuses conférences internationales ont été annulées ou reportées indéfiniment. Néanmoins, le 10e WHRCF fait de son mieux pour promouvoir la participation en ligne en utilisant la technologie des réunions et en établissant des mesures de quarantaine pour prévenir l’infection des participants sur place afin d’accueillir cet événement avec succès et en toute sécurité.

Le WHRCF ne se concentre pas sur les méthodes d’orientation non face à face par souci d’efficacité, mais utilise la technologie pour que les groupes pour lesquels la collecte d’informations est difficile puissent participer activement au forum. Surtout, il construit également des logiciels pour les personnes âgées et les handicapés, pour lesquels les déplacements sont plus limités.

Le World Human Rights City Forum, qui célèbre son 10e anniversaire, sera un événement de qualité et en pleine expansion en tant que conférence internationale « digitect », sans pour autant céder à la situation de pandémie.

Vous trouverez également plus d’informations ici. 


Comme les années précédentes, la PGDV sera présent avec deux sessions :

  • Mercredi 07 octobre, 11h GMT / 20h Corée – Le droit à la ville en Asie : centrée sur les résultats d’une recherche en cours menée par le GPR2C sur la mise en œuvre du droit à la ville sur le continent et la recherche à venir menée par le GPR2C sur trois composantes du droit à la ville
  • Vendredi 09 octobre, 10hGMT / 19.00 Corée : Hôtel de ville avec les autorités locales sur le droit à la ville

Pour participer aux sessions ouvertes, vous pouvez cliquer sur ce lien et vous connecter au streaming en direct.