En cet Octobre Urbain, la Plateforme Globale pour le Droit à la Ville lance une campagne pour faire pression sur les autorités afin qu’elles agissent sur les transformations structurelles à long terme et s’engagent à protéger la fonction sociale de la ville.

Nous demandons que les villes soient considérées comme des biens communs qui remplissent leur fonction sociale et le droit à la ville au service de l’ensemble de la communauté, en assurant la protection sociale et la qualité de vie de tou.te.s.

Dans le contexte actuel de crises globales, accentuées par la pandémie, nous avons vu des initiatives émerger dans tous les domaines, des gouvernements nationaux, et en particulier des gouvernements locaux, aux organisations de base.
Nombre de ces mesures visent à remplir la fonction sociale de la ville. Cela signifie qu’il faut garantir un accès équitable et abordable pour tou.te.s au logement, aux biens, aux services et aux opportunités urbaines, en particulier pour les femmes, les groupes marginalisés et les personnes ayant des besoins particuliers.

Qu’est-ce-que la Fonction Sociale de la ville?

« La fonction sociale d’une chose est son utilisation ou son application au profit de la société dans son ensemble, en particulier en donnant la priorité à ceux qui en ont le plus besoin. Ainsi, la fonction sociale d’un bien, d’une ressource ou d’un service est réalisée lorsqu’il est appliqué pour satisfaire un besoin social général ou le besoin non satisfait d’un segment de la société » (HICtionary, HIC/HLRN, 2018). 

« La fonction sociale de la ville signifie que nous avons tous collectivement le droit d’exiger que les biens publics et privés soient occupés et utilisés dans un but social, de sorte qu’ils servent l’intérêt collectif » (HICtionary, HIC/HLRN, 2018). La ville est une construction collective, elle est pour tous, il est donc essentiel que nous construisions des villes qui permettent des expériences urbaines et un accès à la propriété de manière égale » (Forum Nacional de Reforma Urbana, 2016).

Notre communiqué

Des Villes pour la Dignité, pas pour le Profit!

« Nous sommes des mouvements sociaux, des organisations de la société civile et des gouvernements locaux engagés dans le changement social à travers la promotion, la défense et la réalisation du droit à la ville pour tous. Nous lançons un appel commun et nous nous engageons à résister aux crises globales actuelles, dont la pandémie est le reflet, par des politiques alternatives basées sur le droit à la ville.

La ville ne peut pas être un lieu de profit et de spéculation. La ville est notre espace matériel, symbolique et politique partagé et notre communauté. Notre agenda appelle à donner la priorité à la dignité, aux soins et à la démocratisation effective des décisions concernant le présent et l’avenir des villes ».

En ce sens, nous demandons à toutes les sphères de gouvernement et à la communauté internationale de s’engager à protéger la fonction sociale de la ville et ainsi : 

  1. Garantir le droit à un logement adéquat pour tous
  2. Rétablir et renforcer les services publics de proximité
  3. Protéger et développer des espaces publics diversifiés et sûrs dans chaque quartier.
  4. Promouvoir les économies conçues pour la durabilité de la vie
  5. Renforcer la collaboration horizontale et démocratique entre les acteurs et les institutions
  6. Veiller à ce que tou.te.s les habitant.e.s puissent profiter pleinement de la ville et de ses possibilités

Comment est mise en oeuvre la Fonction Sociale?

Des politiques publiques mettant les personnes au centre

Pendant la pandémie, différents types de politiques publiques sociales ont été mises en œuvre afin d’apporter des réponses urgentes à la crise et d’essayer d’aider les habitants à traverser ces moments de la meilleure façon possible.
Vous trouverez ici un certain nombre de mesures (✔) que nous considérons comme répondant à l’accomplissement de la fonction sociale de la ville dans la perspective du droit à la ville.
Nous avons également relevé quelques avertissements et préoccupations (⚠️  ✘) concernant des risques et omissions possibles.
Enfin, nous donnons quelques suggestions (💡) sur la manière d’aller plus loin avec ces différentes mesures et actions.  

Les initiatives des membres et allié.e.s

Partout dans le monde, les institutions gouvernementales, la société civile, les organisations de base, le monde universitaire et le secteur privé mettent en œuvre des mesures qui abordent les points clés de la lutte contre la COVID-19 pour le droit à la ville et la fonction sociale de la ville.
Nous soulignons ici certaines des initiatives de nos membres qui sont représentatives de la lutte pour que les villes remplissent leur fonction sociale et le droit à la ville. 

L’Agenda de la PGDV pour Octobre Urbain 2020

Tout au long du mois d’octobre urbain, nos membres et allié.e.s, partout dans le monde, mènent diverses activités : événements, prix publics, campagnes et webinaires.

Ne manquez aucun de ces événements, découvrez-les ici

Qu’est-ce que l’Octobre Urbain ?

Urban October est un mois de réunions, de discussions et d’événements passionnants qui attirent l’attention du monde entier sur les questions urbaines et le développement durable.

Les particuliers, les organisations, les villes, les communautés et les gouvernements à tous les niveaux sont encouragés à participer à des activités qui mettent en lumière les défis et les solutions concernant les villes, les communes et les communautés.

Le mois commence avec la Journée mondiale de l’habitat et se termine avec la Journée mondiale du droit à la ville.

Les Nations unies ont désigné le premier lundi d’octobre, cette année ce sera le 5 octobre, comme la Journée Mondiale de l’Habitat. Cette journée met en lumière l’état de nos villes et villages, ainsi que le droit fondamental à un logement adéquat pour tous.

La Journée Mondiale de l’Habitat nous rappelle également que nous avons tous le pouvoir et la responsabilité de façonner l’avenir de nos villes et de nos communautés.
Le thème de cette année est « Un logement pour tous : Un meilleur avenir urbain ».
La manifestation mondiale sera organisée par la ville de Surabaya, en Indonésie.

Le 31 octobre, nous célébrons la Journée mondiale du droit à la ville, réinterprétant ainsi la désignation par les Nations unies de la Journée mondiale des villes.

Nous comprenons le Droit à la Ville comme : le droit de tous les habitants, présents et futurs, permanents et temporaires, d’habiter, d’utiliser, d’occuper, de produire, de transformer, de gouverner et de jouir des villes, des villages et des établissements humains qui sont justes, inclusifs, sûrs, durables et démocratiques, définis comme des biens communs pour jouir de la vie dans la dignité et la paix.