Dans le prolongement de la campagne lancée à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Habitat, cette Journée Mondiale du Droit à la Ville, la Coalition Internationale de l’Habitat et la Plateforme Mondiale pour le Droit à la Ville doublent nos efforts pour promouvoir et protéger les défenseurs des droits à l’habitat.

Ces dernières années, la lutte pour les Droits de l’Homme en matière d’habitat a été la cause de la persécution et de la criminalisation par des forces puissantes qui traitent la terre, le logement et la ville comme des marchandises. Cet Octobre, nous unissons nos forces afin d’attirer l’attention du monde sur la violence subie par ceux qui défendent nos droits au logement, à la terre et au Droit à la Ville.  

Nous invitons tous les mouvements et organisations à partager les cas de défenseurs, en particulier de femmes, qui sont menacées, afin que nous puissions sensibiliser le monde et susciter notre solidarité. Sur la carte ci-dessous, vous pouvez voir quelques-uns des cas rassemblés jusqu’à présent. Cette liste n’est en aucun cas exhaustive. Utilisez le formulaire de cette page pour nous faire part d’autres cas.

UNE INITIATIVE DE 

Défenseur-es des droits de l’homme de l’habitat menacés dans le monde

 

DÉFENSEUR-ES 

Les chiffres pour 2018 indiquent que 164 personnes défendant leurs droits à l’environnement et à leur habitat ont été assassinées. Cela correspond à une tendance mondiale choquante qui a vu tripler les meurtres des défenseurs des terres de 2015 à 2016.

Comme indiqué dans la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’homme, les autorités de tous les niveaux des Gouvernements ont l’obligation de prendre toutes les mesures nécessaires pour  mettre fin à ces meurtres, incarcérations et menaces, pour assurer une justice adéquate et protéger ceux qui défendent non seulement les Droits des personnes mais aussi les territoires qu’ils habitent. C’est pourquoi nous avons lancé cette campagne à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Habitat.

PARTAGEZ D’AUTRES CAS

Tout au long du mois d’Octobre, nous recueillerons des cas de défenseur-es, en particulier de femmes, qui sont menacées et mettrons à jour les informations sur cette page.

 

Afin de rendre cette liste aussi complète que possible, nous vous invitons à nous faire parvenir les cas dont vous pourriez avoir connaissance grâce à ce formulaire.

 

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à nous écrire à comunicacion.hical@gmail.com

JOURNÉE MONDIALE POUR LE DROIT À LA VILLE

Le 31 octobre, nous célébrons la Journée Mondiale pour le Droit à la Ville, en réinterprétant la désignation par les Nations Unies de la Journée Mondiale des Villes.

Nous comprenons le droit à la ville comme le droit de tous les habitants, présents et futurs, permanents et temporaires, d’habiter, d’utiliser, d’occuper, de produire, de transformer, de gouverner et de jouir de villes, de villages et d’établissements humains justes, inclusifs, sûrs, durables et démocratiques, définis comme biens communs pour vivre dignement et en paix.

Lire notre déclaration sur la Journée Mondiale du Droit à la Ville.

LISEZ NOTRE DÉCLARATION

Le premier lundi d’octobre de chaque année est commémoré comme Journée Mondiale de l’Habitat ou de la Journée mondiale des sans-abri. Tous ceux qui défendent les droits de l’homme au logement et à la terre et le droit à la ville ont adopté cette date pour rappeler à leurs concitoyens que dans la plupart des pays, il y a des millions de personnes qui n’ont pas un logement décent ou des possibilités d’accès à la terre.

En raison des menaces alarmantes qui pèsent sur les défenseurs-es des droits de l’homme et de l’habitat dans le monde, nous avons décidé de mettre en lumière ces cas en cette Journée Mondiale de l’Habitat en lançant une campagne pour promouvoir et protéger les défenseur-es de L’habitat.

Lire la déclaration complète ici.